"OK Google, comment optimiser mon SEO vocal ?"

En 2019, près de 50% des internautes ont recours à un assistant vocal pour effectuer leurs requêtes sur internet via leur smartphone ou une enceinte connectée.

C’est pourquoi un bon référencement vocal est aujourd’hui indispensable pour faire partie des heureux élus sélectionnés par Google dans le cas d’une recherche par la voix (ou voice search).

Alors pour mettre toutes les chances de votre côté, j’ai listé pour vous les 5 étapes clés à mettre en place pour un référencement naturel vocal au top.

"OK Google, comment optimiser mon SEO vocal ?"

1 - Utiliser un langage naturel

Lorsqu’un consommateur lance une recherche en parlant à un assistant vocal, il utilise un langage naturel en formulant des phrases complètes et une syntaxe riche, comme dans une vraie conversation.

Par ailleurs, les requêtes orales sont beaucoup plus spécifiques que celles tapées sur un clavier ou un écran. L’internaute qui cherche un restaurant japonais pourra par exemple préciser "Quel restau japonais propose des sushis bio ?".

D’où la nécessité pour vous d’anticiper les questions des utilisateurs et de travailler le champ lexical et les mots-clés de longue traîne pour optimiser votre SEO vocal. Pour vous y aider, vous pouvez utiliser des outils tels que Ahrefs ou Answer The Public qui proposent une liste de questions à partir d’un mot-clé.

2 - Rédiger une FAQ

Dans le cas d’une recherche vocale, vous devez absolument être en pole position sur les moteurs de recherches. Pour y parvenir, vous pouvez rédiger une FAQ reprenant les termes exacts des questions susceptibles d’être posées par vos potentiels clients, auxquelles vous donnerez des réponses courtes et précises.

En apportant une réponse immédiate et parfaitement explicite, vous augmentez vos chances d’apparaître dans les featured snippets (ou position 0) de Google qui, s’il répond via une enceinte connectée (Google Assistant, Alexa, Siri), citera votre site en réponse à la demande de l’utilisateur.

3 - Avoir un site internet responsive

Parce que plus de 50% des requêtes se font aujourd’hui sur les appareils mobiles et que 20% d’entre elles sont vocales, avoir un site internet responsive ou Mobile Friendly est devenu incontournable !

Par ailleurs, les consommateurs s’attendent à une réponse instantanée. Il est donc important d’optimiser le temps de chargement de vos pages qui doit être de moins de 3 secondes. Au-delà, vous risquez de ne pas apparaître dans les résultats de recherches.

Enfin, si ce n’est pas déjà fait, sécurisez votre site internet avec un certificat SSL. En effet, la majorité des résultats affichés par Google lors d’une recherche vocale sont des pages HTTPS.

Ces exigences de Google répondent à la volonté du moteur de recherches de mettre en avant l’expérience utilisateur (plus d’infos dans mon précédent article "Nouveautés SEO 2019, les 5 critères incontournables").

4 - Bien renseigner Google My Business

Sachant que 40% des consommateurs utilisent la commande vocale de leur téléphone pour trouver un commerce de proximité au cours d’un déplacement, optimiser votre SEO local est primordial. Pensez à bien renseigner Google My Business et à mettre à jour votre fiche établissement régulièrement (jours et horaires d’ouverture, localisation exacte, photos, produits et activités proposés, etc…).

Notez que les mots-clés "à proximité" et "près de moi" sont des requêtes systématiquement précisées par les internautes. Pensez-y lorsque vous travaillez votre SEO.

5 - Décrire les contenus non rédactionnels

Images, tableaux, graphiques, schémas… tous les visuels ne peuvent pas être lus par les moteurs de recherches. Il sera donc utile de décrire les contenus non rédactionnels avec de courts paragraphes pour expliquer clairement aux assistants vocaux ce qu’ils représentent.

En conclusion, bien que le SEO vocal nécessite certaines optimisations complémentaires au SEO classique, il est essentiel de continuer à appliquer les fondamentaux du référencement naturel. A savoir un site bien structuré, un contenu de qualité et des publications régulières. N’hésitez pas à consulter mon article "Comment optimiser son référencement naturel SEO" pour plus d’infos.

Et si on en parlait ?