C’est en faisant le point dans mon article intitulé « Mes petits gestes écolo du quotidien » que je me suis rendue compte que j’ai encore quelques progrès à faire en matière d’écologie !

« Parce qu’à l’ère du tout numérique il est grand temps d’améliorer notre qualité de l’air et celle des prochaines générations ! »

Encore mieux maîtriser ma consommation d’énergie

En consultant internet pour écrire cet article, j’ai appris qu’il existait une labellisation des appareils électriques. Je veillerai désormais à acheter ceux portant un label environnemental (écolabel européen, écolabel nordique ou encore label TCO) et donc certifiés facilement réparables et recyclables, performants dans le temps et dépourvus de matières dangereuses pour la santé.

On peut également télécharger des applications pour calculer facilement la consommation d’énergie des appareils, juste en scannant leur étiquette. On a donc toutes les infos utiles pour bien choisir avant d’acheter !

Côté éclairage, même si j’ai déjà commencé à changer quelques-unes des ampoules de la maison pour des LED, je me fixe l’objectif de toutes les remplacer. En effet, les LED consomment peu d’énergie, éclairent tout de suite à pleine puissance et ne brûlent pas. Elles sont également plus écologiques que les ampoules basse consommation qui contiennent du mercure et donc difficiles à recycler ! Enfin, les LED sont moins chères à l’achat.

Du bon usage du numérique

#Sandy LE BLOG Mes écogestes : le bilan - numérique

Mon métier, comme beaucoup d’autres, nécessitant l’usage d’appareils numériques et d’internet au quotidien, je me suis penchée sur les écogestes à adopter pour diminuer mon empreinte écologique. Et j’ai été surprise de voir qu’un simple petit geste peut avoir de lourdes conséquences !

Le simple fait d’envoyer un e-mail consomme beaucoup d’énergie, d’où l’importance d’en synthétiser le contenu, de limiter le nombre de destinataires et d’éviter de transmettre trop de pièces jointes. Faire régulièrement le tri dans nos mails et vider la corbeille permet d’alléger le stockage sur les serveurs, très gourmands en énergie !

Et parce que nos ordinateurs, smartphones et autres appareils multimédia contiennent un grand nombre de substances nocives, il est primordial de ne pas les jeter n’importe comment lorsqu’ils sont HS, mais de les déposer dans des points de collecte spécifiques pour leur recyclage. Tout comme pour les cartouches d’encre des imprimantes.

Tenter le zéro déchet

On entend de plus en plus parler du zéro déchet et de ses bienfaits non seulement sur notre planète mais aussi sur notre mental. Alors j’ai tenté l’expérience et je vous donne toutes mes impressions de débutante en la matière dans mon article « Le zéro déchet, ou comment réduire ses déchets au strict minimum ? ».

Et parce qu’on est tous concerné par le devenir de notre planète, n’hésitez pas partager vos conseils et vos idées en commentaire !

Parce que « seul on va plus vite, ensemble on va plus loin ».